Partagez | 
 

 « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Jeu 19 Fév - 13:32




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Je suis fatiguée. Fatiguée face aux réponses qu'on me ressort tout le temps. Je vous assure. Et pourtant, je n'abandonne pas. Je n'abandonnerai jamais. Je viens toutes les semaines demander des nouvelles. Je viens toutes les semaines me renseigner. Mais chaque fois... Chaque fois on me sort le même sourire hypocrite et la même réponse. « Vous ne devriez pas être ici, mademoiselle Lowe. » Je suis fatiguée, fatiguée et je vous emmerde. Je ne t'abandonnerai jamais, Papa...

Comme chaque début de semaine, Ayleen a profité d'un moment de pause pour filer en traître à Borée. Et comme chaque semaine, elle a l'espoir infini qu'on lui donne une autre réponse. Qu'enfin, on puisse lui dire que oui, ils ont des nouvelles. Que... Oui, ils vont rentrer à la maison. Mais pour l'instant, et cela depuis bientôt six ans, rien ne filtre du centre de recrutement de Borée. La secrétaire a changé, deux fois. Et l'ancienne était plus agréable. Elle connaissait Ayleen, parfois elle lui proposait un chocolat chaud avant de rentrer. Parce que ce n'est pas tout ça, mais Borée, ce n'est pas vraiment la porte à côté, pour elle. Et oui, parfois elle a du mal à se motiver à y aller. Peut-être simplement parce qu'elle sait que souvent, le chemin est parsemé d'embûches et... Pour ne pas manquer à la règle...

« Hey ! Lowe ! » Oh non... Elle ne connait pas cette voix et c'est en général plutôt mauvais signe. Remarquez, qu'elle les connaisse ou pas, la plupart du temps, ils essayent de lui taper dessus, alors qu'est-ce que ça change, sérieusement ? Elle fait volte face, resserrant son sac contre elle, un peu flippée, faut dire les choses telles qu'elles sont. Et bam ! Un coup dans la mâchoire. Elle reste là, un peu sonnée, reculant légèrement sous le coup. Elle cligne des yeux, sentant le sang couler dans sa bouche, elle a dû sans doute se mordre dans le mouvement. Merde. L'homme qui la fixe n'a pas vraiment l'air de vouloir s'arrêter là. Si seulement la fameuse règle à moitié machiste du « on ne tape pas les femmes » avait percé à Arcadia... Mais non, au boulot, en ville comme dans l'Arena, une femme est égale à un homme. Elle fait le travail dont elle est capable, et fin de l'histoire. Enfin bon, si déjà ils comprenaient que se taper dessus ça sert à rien... Et Ayleen est plutôt pacifiste, de nature, mais je vous jure que si elle croise ce crétin à l'Arena un jour, et tous ceux qui lui ont causé des problèmes à Borée, elle risque de ne pas le rester longtemps... Elle soupire doucement, habituée à ce genre de réaction, sans doute, elle préfère se taire.

« Ton père a tué mon frère ! T'es comme lui, hein ?! Connasse va ! » Quel langage imagé. Elle jubile d'avoir reçu de l'éducation, elle, au moins. Et d'être capable d'aligner trois mots de plus de trois syllabes sans proférer des insultes à tout va. Elle penche la tête sur le côté avant de hausser les épaules lentement. « Ils ne sont pas morts, ils ont disparus. » Elle ne sourit pas, ne pensez pas que ça lui fait plaisir d'entendre ça. Ce n'est pas le cas. Mais elle est habituée, en revanche. Et voilà que celui-là se remet à s'égosiller, à lui balancer quelques noms d'oiseaux, à la menacer... Elle pourrait reculer, bien sûr, mais elle a une folle envie qu'il relève la main sur elle, histoire d'avoir une excuse pour laisser sa non-violence au placard. Mais ce n'est certainement pas une bonne idée, n'est-ce pas ?
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Jeu 19 Fév - 21:03

J'avais bel et bien fait une erreur en disant, à ma patronne, il y a deux jours, qu'aujourd'hui était l'anniversaire de mon père. A peine ces mots étaient sortis de ma bouche que déjà je savais que j'allais le regretter. Aujourd'hui j'avais dans l'espoir que Debra aurait oublié ce que j'avais dit mais apparemment non, elle m'a donc empêchée de venir travailler comme serveuse et m'a motivée à faire un gâteau d'anniversaire qu'elle voulait que je me trimbale jusqu'à Borée, pour l'offrir à mon père, qui se trouvait surement dans mon ancienne maison.
Une fois mon gâteau fini, elle m'a poussée vers la porte de sortie, en me soufflant un petit "bon courage", avant de la refermer et de retourner s'occuper de quelques clients. J'aurais pu rentrer dans mon petit appartement et me goinfrer toute seule, mais bon je n'avais vraiment rien à faire du reste de ma journée et en plus j'avais préparé le gâteau préféré de mon père, qui n'est pas du tout l'un de mes préférés, ce qui fait que je n'avais pas trop envie de le manger. J'ai donc pris la direction de Borée, mon gâteau sous le bras, en me promettant que dès qu'un signe me dirait que m'y rendre était une mauvaise idée je ferais demi-tour. Ne me voyez pas comme une enfant indigne, j'avais appelé mon père le matin même pour lui fêter un joyeux anniversaire donc il savait déjà que j'avais pensé à lui. Et puis c'était le fait de possiblement voir la chose censée être une mère qui faisait que je ne voulais pas m'y rendre.
Sur le chemin, me voir dans le reflet d'une vitrine avec mon gâteau m'a rappelée une histoire que m'avait racontée mon grand-père : le petit chaperon rouge. Bon d'accord, non je n'avais pas de chaperon, oui j'allais chez mon père et pas ma grand-mère, oui j'étais en ville et non dans des bois, et oui il y avait peu de chance que je croise un loup mais ma situation m'a tout de même fait penser à celle de la petite fille dans l'histoire. Cette impression m'a parût d'autant plus en accord avec ma décision de faire demi-tour si je voyais un signe m'incitant à ne pas continuer, après tout je ne souhaite pas finir dans le ventre d'un loup qui a déjà mangé ma grand-mère (même si ce n'est pas trop possible vu qu'elle est déjà morte, paix à son âme). J'espère vraiment être assez intelligente pour différencier un loup d'une personne humaine, et le faire avant de me faire croquer. Non je ne dis pas que la fillette de l'histoire est stupide, juste que j'espère être plus intelligente. C'est une sacrée différence tout de même.
Une fois arrivée à Borée, mais pas encore jusqu'à la demeure familiale, j'ai vu une fille se faire agresser. Comme signe pour faire demi-tour, je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi, ça me suffit. Bien sûr, je n'allais pas laisser cette pauvre fille se faire frapper par un sale type, du coup je suis intervenue :
"Oh du con ! T'as mère t'as jamais dit qu'il fallait pas taper les filles ? Mon grand-père se retournerait dans sa tombe s'il te voyait ! Je peux comprendre que vu ta gueule, ce soit ta seule solution pour qu'une fille te remarque mais franchement ça ne se fait pas."
Un peu trop direct ? Je risque de me prendre un coup moi aussi ? Vous ai-je dit que mon gâteau est encore dans son moule et qu'un coup de gâteau peut donc faire mal, très mal ? Appelez moi Zoro, la Justicière au gâteau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Jeu 19 Fév - 23:34




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Vous n'imaginez pas à quel point les gens peuvent être insupportables... Du genre, vraiment insupportables. Genre, à vous faire perdre toute foi en l'humanité. Et puis... Et puis y a les autres. Ceux qui te font la regagner, cette foi. Comme la nana du standard du Centre avant, comme cette fille qui avait débarqué de nulle part pour prouver à mon assaillant qu'elle savait gueuler plus fort que lui...

Ayleen fixait l'inconnu avec des yeux de merlan frit. Choquée. Sans doute parce qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude qu'on lui tende la main dans ce genre de situations. Elle jeta un regard à l'abruti qui les fixait toutes les deux étrangement. Pendant un instant, elle pensa sérieusement qu'il allait lever la main sur son héroïne, mais elle se jura que si il essayait, elle le rendrait incapable de concevoir. Vraiment. Seulement, il roula des yeux avant de grommeler quelque chose d'incompréhensible qui semblait se terminer par « Je te coincerai un jour Lowe. » Cause toujours, pensa Ayleen en le voyant s'éloigner. Elle n'avait pas peur, oh, au pire, elle aurait prit ses jambes à son cou en direction de la maison. D'ailleurs, cette fille ne pouvait pas venir de Borée... C'était trop... Attendez une seconde.

Est-ce qu'elle avait... Un gâteau, sous le bras ? Une pâtissière avec un gâteau sous le bras, soit dit en passant, était plus crédible qu'elle ? Bon... C'était pas difficile, mais tout de même. Et le parfum qui s'échappait de la pâtisserie lui rappela de bons souvenirs. Ou de mauvais, elle n'aurait pas su le déterminer exactement à vrai dire. Elle releva les yeux vers l'inconnu avant de pencher la tête sur le côté dans une petite grimace gênée. Ayleen, sourire ? Et puis quoi encore, sérieux. Elle était bien gentille, mais fallait pas que ça se retourne contre elle. Elle allait souvent de déconvenues en déconvenues alors elle était un peu méfiante.

« Je sais pas d'où tu sors, mais je pense que je dois une fière chandelle. » Ayleen essuyait sa lèvre blessée avant de soupirer et de frissonner de dégoût, sans doute en voyant du sang tacher son doigt. Il fallait dire qu'elle voyait encore un peu des étoiles et qu'elle était sacrément sonnée, mais assez raisonnée pour savoir que si cette fille avait voulu s'en prendre à elle, elle l'aurait sans doute fait avant. « J'imagine que ça, c'est pas pour ton grand père, du coup. » Elle désigna le gâteau d'un regard, dans cette remarque très pertinente qui ressemblait à... Attendez une seconde... Une blague ? Elle eut un fin sourire en lui jetant un regard, tâtant le terrain de savoir si plaisanter sur les morts était acceptable ou non. Et puis, un coup de gâteau, c'était sans doute plus douloureux, mais plus délicieux aussi, non ?

Elle se racla la gorge doucement en reprenant peu à peu ses esprits, s'excusant d'un simple regard avant de soupirer doucement. « Les gens sont vraiment débiles. » Elle marqua une pause, trépignant un peu sur place, avant de reprendre, un peu moins assurée. « Ah et, moi c'est Ayleen. »
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Ven 20 Fév - 14:28

Finalement Zoro la Justicière au Gâteau n'a même pas eu besoin d'utiliser son arme secrète vu que le sale type a préféré se barrer quand je suis intervenue. C'est bête j'aurais vraiment aimé voir si un moule peut faire réellement mal... Mais bon la jeune fille allait enfin pouvoir continuer sa journée sans se faire frapper par un idiot. Je dois tout de même dire que mon intervention a surpris les deux protagonistes, ils ont tous les deux eu cette tête choquée, je pense que c'est à cela que leurs visages ressemblaient le plus. S'occuper des affaires des autres c'est une chose qu'on apprend quand on travail "Chez Debra", je suis à la fois serveuse et confidente de la clientèle au final, c'est ça d'avoir essentiellement des habitués.
Une fois que l'homme est parti, j'ai bien vu que le regard de la jeune fille s'est posé sur mon gâteau, et ça a eu l'air de la déconcerter. Est-ce que j'étais censée expliquer qu'est-ce que je foutais avec un gâteau sous le bras à cette personne que je ne connaissais pas encore ? J'étais en train de réfléchir à une phrase pas trop stupide qui pourrait expliquer ma situation et j'en avais presque enfin trouvé une quand elle a... euh ... je ne saurais vraiment expliquer cette petite tête sur le côté. En général, j'arrive assez bien à comprendre les personnes mais je sens qu'avec cette jeune fille j'allais avoir un sacré challenge (bon d'accord "jeune fille" n'est pas parfois car elle doit sans doute avoir environ mon âge, mais je ne sais pas trop quels autres mots utiliser pour parler d'elle). Et c'est à ce moment là, alors que je crois que j'étais repartie dans mes réflexions, qu'elle m'a remerciée, avant de rajouté : « J'imagine que ça, c'est pas pour ton grand père, du coup. » Quelle était la signification de cette phrase ? Il a fallu que je repense à la phrase que j'avais dit au sale type, phrase qui était sortie de ma bouche sans vraiment que je réfléchisse, pour que je rassemble tout les éléments : elle savait que mon grand-père était mort donc je n'allais surement pas cuisiné un gâteau pour lui...Enfin je crois que c'était cela qu'il fallait comprendre. Honnêtement, comme je suis habituée des flops avec mes blagues, j'ai ri à la sienne par empathie. Ce n'était pas forcément une mauvaise blague, mais vous savez quand vous essayer de comprendre le sens d'une blague c'est toujours plus difficile après de rire. Peut-être qu'une personne extérieure aurait tout de suite compris et elle se serait esclaffée. Pour répondre ensuite, j'ai accompagné d'un clin d’œil la phrase : "Non, ça c'est juste au cas où je tomberai sur des pauvres types".
Une fois les blagues terminées, elle s'est présentée.
"Enchantée Ayleen, moi c'est Zoey. Ne prête pas trop attention à mon arme secrète, j'étais censée la déposer chez mes parents, mais je crois que tu es le signe que j'attendais pour faire demi-tour. Bon bah je vais faire demi-tour alors et quitter Borée. Tu es d'où toi ? Tu veux qu'on partage un petit bout de chemin ensemble ? J'ai pas trop envie de refaire le chemin toute seule..."
C'était peut-être un peu tôt pour lui demander de reprendre la route alors qu'elle venait tout juste de se prendre un sale coup, mais attendre ici n'était pas vraiment non plus une bonne solution car on ne sait jamais si l'homme décidait de revenir accompagné. Je dois dire que gérer un homme à coup de moule j'en suis peut-être capable, mais en gérer plusieurs faut pas trop rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Ven 20 Fév - 19:07




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Je crois qu'une présence me manque. Peut-être que je devrais adopter un chien, après tout, il aurait la belle vie. Il pourrait aisément se balader entre les arbres, il me protégerait que je vais à Borée... Non, vraiment, ça pourrait être une bonne idée. Il faut que je pense à ça plus sérieusement.

Zoey, du coup, faisait sourire Ayleen sans même qu'elle s'en rendre vraiment compte. Au moins, leur niveau d'humour était assez équitable. Et c'était plutôt déprimant... Oh, elle devait aller chez ses parents ? Hm... Ayleen aurait bien aimé pouvoir en dire autant, mais elle avait offert la maison familiale à une famille qui s'installait tout juste à Apéliote. Elle en avait pas vraiment besoin, c'était trop grand, trop emprunt de souvenirs. Elle avait préféré se construire une petite cabane dans les arbres et squatter là-bas avec le strict minimum. Elle avait conclu avec eux qu'elle pouvait utiliser à volonté leur salle de bain, et ça lui suffisait amplement, vraiment. La jeune femme n'était pas vraiment du genre à avoir besoin de beaucoup, un lit, aussi rustique soit-il, un endroit où se poser, et elle ne traînait pas énormément chez elle. Elle préférait être dans les arbres. Zorro Et Robin des bois, en fait ? Un peu. Vu son gâteau sous le bras, Ayleen détermina rapidement que cette nana devait venir de Zéphyr, c'était logique. Mais ce n'était pas vraiment la porte à côté, fallait le dire. A part si elle décida de passer par Sciron, mais franchement, qui avait envie de passer par Sciron ? Personne.

« Je viens d'Apéliote mais... » Ayleen la fixa un peu étrangement, suspicieuse, sans doute. « Pourquoi tu ne vas pas voir tes parents ? » Il fallait dire qu'elle n'avait pas tout à fait comprit le principe de vie privée. Mais bon, on la pardonne, vivre seule la rendait un peu sauvage. « Enfin. Maintenant que t'es là, je veux dire... » Bon, là, elle essayait d'adoucir sa curiosité, mais personne n'y croyait, Ayleen était une petite fouine. « Et sinon, si t'es décidée, je veux bien me faire escorter par une héroïne pareille ! » Là, elle était sérieuse. Sans doute pour faire passer la pilule. La jeune femme jeta un regard autour d'elle avant de lâcher, un peu plus bas. « On ferait mieux de déguerpir rapidement... » Tu m'étonnes.

Imaginez une seconde que le gars revienne avec ses potes ou toute sa fratrie ? Elles ne feraient pas franchement le poids. Bon, après, peut-être que si, finalement. Mais faut pas oublier que Borée avait fourni le plus de Gouverneur, donc de champion. Donc il devait bien y en avoir ici qui demandaient qu'à tuer encore. Parce que oui, c'était un peu comme ça qu'Ayleen voyait les champions, des trucs avec des grandes dents qui voulaient tuer tout ce qui bougeait. Ce qui était assez représentatif pour certains... Bon, peut-être pas pour tous, mais faire des généralités, ça la détendait parfois. Après tout, tout le monde en faisait, sinon elle ne se serait pas retrouvée dans cette situation... Non ? Ayleen se racla la gorge avant de rire doucement. « Même si je doute pas que tu puisses tous les mettre au tapis... Sincèrement ! »
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Ven 20 Fév - 21:38

Apéliote. Ayleen venait donc des arbres. Ne croyez pas que sortant de ma bouche c'est une critique, bien au contraire. Quand j'étais petite, j'imaginais que les personnes vivant à Apéliote (les Apéliotiens ? les Apéliotes ? les Apéliotois ? On va rester avec "les personnes vivant à Apéliotes") vivaient de la même façon que Tarzan, ou Mowgli. Je sais que mes références ne sont pas toujours comprises à Arcadia mais est-ce ma faute si mon grand-père adorait m'apprendre plein de choses ? Donc je disais que j'imaginais cette population comme Tarzan, passant de liane en liane pour avancer. Puis un jour, alors que je n'étais encore qu'une petite fille, mon père a décidé de me faire découvrir comment on vivait, et ce qu'on faisait, dans les différentes zones. Je me rappelle qu'il m'avait dit que son père avait fait la même chose avec lui. Du coup, on passait un jour par semaine à passer un après-midi parmi les habitants d'une zone, à travailler avec eux. Bon d'accord on ne travaillait pas vraiment sérieusement mais le but de mon père était que je me rende compte que tout le monde a un rôle à Arcadia, que tout le monde a son importance. Je pense que c'est avoir eu cette petite expérience qui m'a donné envie de ne pas faire ma vie à Borée, mais plutôt essayer de donner un peu de bonheur (même si c'est en passant par leur ventre) à plein de personnes quelque soit leur zone d'origine. Enfin bref, je m'égare... Le jour où mon père m'a fait découvrir Apéliote, alors que je m'attendais à rencontrer Tarzan, j'ai rencontré des personnes qui m'ont semblée, certes elles vivaient simplement, mais elles étaient tout autant civilisées que dans les autres zones et étaient tout autant importantes : sans elles, on ne pourrait pas respirer ! Ce que je me rappelle aussi de cette journée est que c'est ce jour là que j'ai appris que j'avais le vertige (mais ça je suppose que vous vous en foutez).
Ayleen venait donc des arbres, mais était aussi une petite fouine. Elle avait bel et bien pensé à me demander en gros quel était le soucis avec mes parents, ce à quoi je n'ai su répondre que : "Disons que je ne veux vraiment pas voir ma mère car ... et bien si on enlève le fait que je suis sorti de son vagin après y avoir passé neuf mois, elle n'a jamais rien fait de maternel pour moi. Ce gâteau est pour mon père mais je l'ai déjà appelé ce matin donc c'est pas grave, surtout que vu que ça devait être une surprise, il ne peut pas être déçu." Je pense qu'on peut considérer que oui j'avais réussi à faire un petit résumé assez complet de la situation.
"Aller viens Ayleen, rentrons... Tu as raison il vaudrait mieux qu'on se barre vite fait. Et j'espère pas trop te décevoir mais mon moule et moi, je ne suis pas sure qu'on soit de taille face à une bande... Enfin deux ou trois je pense qu'on pourrait le faire ! "
Un clin d’œil avant de rire pour terminer ces quelques phrases. Je me sentais assez zen en la présence d'Ayleen, pas besoin de faire de chichis. Le fait qu'on devait avoir un peu près le même âge devait certainement faciliter la chose, mais je pense qu'on aurait pu devenir amies quand même.
"Et toi alors, qu'est-ce que tu fais si loin de chez toi ? Qu'est-ce qui s'est passé pour que tu te fasses agresser ?" Cette fois c'était mon tour de me la jouer curieuse. C'était elle qui avait commencé donc elle ne pouvait pas trop m'en vouloir.
"Même si je suis originaire de Borée à la base, n'hésite pas à être crue dans tes mots, t'as vraiment pas besoin de prendre de pincette avec moi. J'ai un petit secret, et ce secret c'est que j'aime pas trop la population de Borée de toute façon." J'aurais pu encore une fois faire suivre mes quelques phrases d'un clin d’œil mais franchement, avec trop de clin d’œil j'avais peur qu'elle croit que je lui fais du gringue. Je ne dis pas qu'elle est moche, juste qu'elle n'est pas du bon sexe pour que je flirte.
"Ah, et pendant j'y pense... je ne rencontre pas souvent des personnes venant d'Apéliote alors et bien merci pour l'air pur ma cocotte, sans vous on serait déjà tous plus de ce monde. On devrait couper l'air à tous ceux qui vous croient méprisables, ça ferait des cons en moins à Arcadia...Ils ne seraient pas de grosses pertes." Croisons les doigts pour que ces quelques mots ne soient pas entendus par les autorités, car j'ai pas trop envie de me faire arrêter et de devoir appeler mon père à la rescousse le jour de son anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Ven 20 Fév - 22:43




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Cette fille savait marquer des points. Y avait-il beaucoup de gens à Borée, ou à Sciron qui ne supportait plus l'agissement de leur population ? Je me le demandais. Très sincèrement, j'avais l'espoir infini que tout puisse être plus simple. Que je puisse tranquillement sortir de ma tanière et jouer un morceau de guitare à qui aurait bien voulu l'entendre. Sans me faire insulter. Sans me faire rabaisser. Sans finir à l'Arena. Et sans craindre pour les gens que j'aime. C'est pour ça que je vis seule, malin, hein ?

Il n'y avait pas de doutes sur la question, dès que Zoey avait mentionné qu'elle venait de Borée, Ayleen s'était franchement refroidie. Et puis... Est-ce qu'elle faisait du racisme ? Finalement, Zoey avait précisé qu'elle ne les portait pas dans son cœur, et ça l'avait détendue. Merde. Ayleen faisait vraiment du racisme. Mais ce n'est pas ce qu'elle voulait, elle l'aurait juré, il n'y avait pas que les Boréens qu'elle haïssait, il y avait... A peu près tout le monde en dehors de Borée aussi !

Vraiment. Alors comme ça, Zoey avait un problème avec sa mère... Cela donna un pincement au cœur d'Ayleen à qui Melody manquait affreusement. Il n'y avait pas un matin, pas un soir, pas une journée sans qu'elle ne pense à elle, et à Connor. Leur absence creusait une tranchée entre Ayleen et le monde extérieur, si bien qu'elle n'arrivait décemment plus à faire confiance à qui que ce soit sans se dire, dans un coin de sa tête : « Si j'apprécie quelqu'un, il y a un risque pour qu'il disparaisse et m'abandonne. » Et même si c'est le propre de chaque relation, de prendre des risques, de s'investir, de parier, finalement, Ayleen jugeait avoir trop donné pour le moment, et elle passait son tour. Elle avait le droit, non ? C'était comme si, finalement, la Vie, la Mort, et l'Amour avait voulu jouer à chat avec elle, et qu'elle avait balancé un « JOKER ! C'est pas du jeu ! » Voilà. C'était ça.

Ayleen remarqua à peine le clin d’œil de Zoey et elle aurait pu en faire trente qu'elle se serait simplement demander si elle avait quelque chose dans l’œil, qui la gênait. Elle était un peu préoccupée par ce qu'elle allait pouvoir lui répondre pour lui expliquer la situation dans laquelle elle était. Et puis... Après tout, Zoey avait été sincère avec elle, on ne peut plus franche. Alors elle devait l'être aussi, n'est-ce pas ? « Je viens toutes les semaines voir si on a des nouvelles des membres des équipes d'exploration au Centre de Borée. » Elle eut un bref sourire, ne la regardant même pas. Puis elle soupira faiblement, un peu plus faible. « Mon père était guide dans l'une d'entre elle. » C'était, relativement évasif, mais assez clair pour lui donner un topo de la situation. Et si elle se posait la question, oui, elle avait devant elle une nana qui était persuadée que son père avait simplement disparu, et cela depuis six ans. Mais Ayleen s'efforça de chasser cette pensée de son esprit, c'était déprimant. « Ces crétins m'agressent parce qu'ils sont persuadés que mon père y est pour quelque chose. Et c'est faux, évidemment ! »

Elle se racla la gorge, se calmant rapidement, avant de sourire à nouveau, lui jetant un regard cette fois. Sa remarque l'avait fait sourire. Oh, priver d'air certains, si elle en avait eut les moyens, elle l'aurait sans doute déjà fait depuis longtemps... Mais peut-être n'était-ce pas nécessaire de le préciser et de passer pour une sociopathe en herbe, en bois, plutôt, vu sa situation. « Oh... Merci de me remercier mais... » Elle eut un sourire un peu rêveur, ça, c'était un truc typique d'Apéliote. Ne surtout pas prendre la responsabilité de l'air dans la cité. Non...

« Mais si tu devais remercier quel... Que chose, ça devrait être les arbres. Nous on ne fait que les entretenir. C'est vrai qu'ils sont un peu trop généreux... Pour certains. » Vous voyez là où la psychologie Apéliote ressort, hein ? Bien sûr. C'est pas nous, c'est les Arbres. Mais jamais dans le négatif, ça non. Elle inspira doucement avant de tapoter avec son index sa lèvre en pleine cicatrisation, sans doute. « Vu le gâteau, et le fait que tu vis pas ici... Tu vis des rêves de pâtissière à Zéphyr, et... J'imagine que tu ne vas pas passer par Sciron pour rentrer ? » Ça, c'était plutôt clair, si elle avait du mal avec Borée, elle n'imaginait même pas ce que ça donnait avec Sciron, sérieusement...
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Ven 20 Fév - 23:42

Alors donc Ayleen était venue jusqu'à Borée pour voir s'il y avait des nouvelles concernant son père, et en plus elle le faisait toutes les semaines. En supposant que l'agresseur n'était pas le seul à penser que son père était responsable de la disparition de l'équipe, la pauvre Ayleen a déjà dû se faire agresser. Elle devait vraiment aimer son père pour revenir toutes les semaines et affronter les insultes. D'un côté, elle devait bien savoir que les personnes forment une équipe et donc la faute ne pouvait certainement pas être due qu'à son père. Cela ne m'étonnerait même pas que des idiots du groupe n'aient pas écouté les indications et aient mis la totalité du groupe en danger. J'aurais pu essayer de lui dire que la faute n'était pas à son père, mais je pensais qu'au final quoi que je dise, elle le savait déjà. Du coup j'ai préféré avoir un petit sourire sur le côté, pas du genre sournois, du genre compatissante. Une autre question m'est alors venue à l'esprit : si Borée était si dangereux pour elle, pourquoi elle faisait le voyage seul ? Pourquoi sa mère ne l'accompagnait pas ? Ou son petit ami ? J'ai préféré ne pas demander pour ne pas mettre les pieds dans le plat.
En ce concerne mes remerciements pour l'air que nous respirons, elle s'est montré très humble : ce n'est pas vraiment elle qu'il faut remercier mais plutôt les arbres. J'ai failli lui dire en rigolant que j'enverrai alors une carte aux arbres pour les remercier mais j'ai réalisé qu'envoyer un bout de papier pour remercier un arbre c'est un peu comme remercier une vache pour nous avoir laissé manger son veau. Ok, j'avoue c'est glauque, mais je pense que vous comprenez l'esprit.
Ayleen avait donc deviné d'où je venais avec mon gâteau. Bon d'accord, il faut avouer que peu de personnes se promènent avec de la bouffe sur eux et qu'ils viennent essentiellement de Zéphir. "Pour l'instant je ne suis que serveuse à Zéphir, mais oui, qui sait si un jour je n'aurais pas ma propre boutique de pâtisserie. C'est un rêve que j'aimerais vraiment voir un jour se réaliser. Et en ce qui concerne Sciron, même si cette bande de psychopathes ne me fait pas vraiment peur vu qu'il y a des caméras un peu partout, je pense qu'une agression dans la journée va nous suffire en effet." Je n'ai jamais eu peur de traverser Sciron, la preuve est que pour l'allé j'y suis passée, mais aujourd'hui ne tentons pas le diable. Et puis faire le tour pouvait se montrer bien plus divertissant et agréable, surtout en la compagnie d'Ayleen. Petite question, suis-je folle de ne pas craindre Sciron ? Bon après il faut dire qu'on a un petit groupe d'habitués à "Chez Debra" qui viennent de Sciron, et que tous ces hommes se montrent très gentils avec moi. Certes je suis la seule serveuse avec laquelle ils sont agréables mais je suis optimiste, du coup je pense que tous les gars de Sciron sont agréables avec moi. Evidemment je ne fais jamais ma maligne quand je passe par leur zone, mais après de toute façon ça m'arrive vraiment pas souvent d'y passer. Je pense que mon sentiment de sécurité est sans aucun doute trop important par rapport à la réelle sécurité, mais bon au moins je n'ai pas peur de sortir de chez moi.
"Dis moi, est-ce que tu as faim ? J'ai un gâteau avec moi, qui m'encombre, donc si tu décidais de m’alléger de ce fardeau ça m'arrangerait. Tu veux un bout ? Ou même plusieurs bouts ? Veux-tu carrément tout le gâteau ? Je crois que je vais le démouler et te le donner comme ça tu pourras faire goûter aussi à tes amis, ta famille ou ton petit ami. Ne t'en fais, ce gâteau n'est pas empoisonné vu qu'il était pour mon père et non ma mère, tu peux le manger sans inquiétude. Surtout que tu ne dois pas avoir à t'inquiéter de ton poids avec un travail physique comme le tien... même si je ne sais pas ce que tu fais comme boulot. Est-ce raciste de croire que parce que tu viens d'Apéliote tu travailles forcément dans les arbres ?"
C'est qu'une fois mon monologue terminé que j'ai réalisé sa longueur, et qu'il y avait un risque pour que j'effraye la pauvre Ayleen. "Désolé je suis parfois un peu pipelette."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Sam 21 Fév - 15:17




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Ta famille ou ton petit ami... Que se serait-il passé si j'avais eu des frères et soeurs ? Seraient-il partis avec mon père ? J'avais hésité mais il n'avait pas voulu, il avait préféré que je m'occupe des arbres en attendant son retour... Que se serait-il passé si j'avais dis oui ? Si j'avais dis « Je t'aime, faisons notre vie ensemble ! » ? Voilà le genre de chose auquel je ne veux pas penser. Avec des si, on referait Arcadia...

Zoey parlait beaucoup. Ça changeait des arbres, ça c'était certain... Mais il fallait avouer que tout cela sonna un peu Ayleen qui restait, là, à la fixer et à l'écouter débiter ses paroles comme un flux d'eau incontrôlable. Wow. Woooow ! Il fallait la calmer ! Ah, non, finalement elle s'était calmée seule. Ouf. Ayleen avait sans doute éviter le pire là. Elle eut un bref sourire avant de secouer doucement la tête. « Je... Euh. Oui, tu... Parles. » Hey, Ayleen, normalement, une phrase, c'est sujet-verbe-complément, pas trente mille hésitations pour la ponctuer... Mais bon, on la pardonne, elle l'avait rendu un peu nerveuse. Elle s'efforça de sourire un peu plus, un sourire visiblement forcé, bien sûr, elle avait mis les pieds dans le plat. Ou dans le moule, dans son cas... « Je vis seule, en fait alors... Et je croule pas sous les amis... Donc ce gâteau ça ferait vraiment beaucoup... » Elle passa une main dans ses cheveux en bataille, les rendant encore plus chaotique, sans doute, puis elle grimaça doucement. Bon, de toutes façons, au point où elle en était, si Zoey était serveuse, elle avait dû en entendre des histoires, non ? « Ma mère est allée à l'Arena l'année avant que mon père parte. » Elle fronça les sourcils avant de rouler des yeux, parfois elle s'agaçait vraiment toute seule. « J'ai un don pour plomber l'ambiance, hein ? » Elle lui adressa un regard genre... Croisé chien battu et chat qui réclame de la nourriture. Vous voyez le genre. Adorable.

« Au fait, j'espère que tu pourras ouvrir ta pâtisserie, si elles sont aussi bonnes qu'efficaces comme élément de dissuasion, je viendrais m'empiffrer tous les jours ! » Cette fois, un vrai sourire, amené avec un léger rire, Ayleen essaye désespéramment de remonter la pente et de redorer un peu l'ambiance du moment. Surtout en arrivant au bout de Borée et en entamant la marche vers Apéliote en passant par le Cœur, elle marcha machinalement vers la maison, sans vraiment se rendre compte que ce n'est pas le chemin de sa camarade. « Et personnellement, Sciron ne me fait pas peur, mais j'évite de me rendre dans les quartiers qui sont actuellement au Gouvernement, ça m'énerve un peu, souvent... » Elle a un nouveau rire, un peu plus sombre cette fois. Peut-être bien qu'Ayleen abandonnerait ses promesses de non violence au profit d'une petite bagarre avec le Gouverneur. Merde quoi, c'est pas de sa faute, okay, mais on le surnomme le Tyran, avouez qu'il mérite bien une claque ?

Ayleen soupire faiblement, cette discussion l'a motivée et déprimée en même temps, elle ne pensait même pas ça possible. D'ailleurs, elle a zappé que Zoey lui avait parlé d'Apéliote ? Mais non, elle cherchait simplement les mots pour expliquer la situation. « Et très honnêtement, je pense pas que ce soit raciste. C'est juste... Un principe. Comme je pars du principe que tous les gens de Zéphyr font de la cuisine, ou du principe que tous les Boréens sont des... » Elle s'arrêta en croisant un groupe de personne, et racla sa gorge avant de sourire à Zoey avec complicité. « Enfin, tu vois le genre. » Elle haussa les épaules en ralentissant la marche un peu et grimaça doucement. « Et moi, je travaille dans les arbres, oui, mais, c'est pas si physique que ça. Je pense surtout que je pourrais pas restée enfermée dans un bureau ou... Une cuisine. Ça me rendrait dingue ! » Comme cela, Ayleen rend à tout le monde son mérite de travail. Certaines choses ne peuvent être accomplies que par certaines personnes, voilà ce qu'on lui a apprit toute sa vie.

Elle fronce les sourcils avant de rire doucement, un peu plus nerveuse. « Au fait, j'ai besoin de ton avis, vu que je suis toute seule, je pensais aller adopter un chien. Tu penses que c'est une bonne idée ? A chaque fois je m'arrête devant l'animalerie et je perds tout mon courage... » Elle lui lance un large sourire crispé du genre « Je t'en supplie aide moi ! » Elle a besoin de son avis à elle, pourquoi ? Elle n'en sait strictement rien, mais il faut que Zoey l'aide là dessus, c'est tout. C'est comme ça.
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Mer 25 Fév - 21:43

Mon gâteau venait de se prendre un vent. OK il faut avouer qu'Ayleen l'a refusé de manière très gentille, en disant que ça ferait trop pour elle, mais bon se prendre un râteau c'est jamais très agréable même pour un gâteau. Apparemment elle n'a pas beaucoup d'amis... et elle a perdu sa mère en plus du fait que son père ait disparu.
"Tu ne plombes pas l'ambiance. Et même si je n'ai pas perdu ma mère à l'arène, et je sais que normalement rien ne remplace l'amour d'une mère, mais je pense tout de même comprendre un peu ce que tu as pu ressentir car mais j'y ai perdu mon grand-père. C'est lui qui m'a élevé et m'a apprise tout ce que je sais sur la pâtisserie."
J'ai préféré bien peser mes mots, pour qu'elle ne croit pas que je minimise sa peine, même si je pense que nos peines ont été proches. Finalement on pourrait former un club des personnes ayant perdus des proches dans l'arène, ça permettrait aussi peut-être d'aider les personnes qui vont en perdre les fois suivantes. Je me demande bien si cela existe. Quoi que si c'est pour aller à un endroit où tout le monde est triste et pleure, je crois qu'il vaut mieux que je reste chez moi à écouter ma voisine pleurer toutes les semaines car son copain l'a plaqué (je tiens à préciser que toutes les semaines c'est un copain différent...mais je ne juge pas, à leur place je me casserait aussi).
Elle a ensuite eu l'air de critiquer les personnes au pouvoir. Moi aussi j'avoue ne pas souvent être d'accord avec ce que les gens au pouvoir font, mais j'ai mon père qui travaille dans ce domaine donc j'essaye de rester neutre, de fermer les yeux. J'ai failli déjà perdre une fois mon père lors d'une dispute sur la politique donc aujourd'hui j'ai tendance à me taire. Après, c'est sûr que dire à son père qui travaille dans ce domaine que les politiciens sont tous des incapables et qu'on irait mieux sans eux, ce n'est pas forcément très malin (même si intérieurement mon père est d'accord avec moi mais il ne l'avouera jamais). Oui mon père est le genre de politicien qui espère pouvoir faire bouger les choses... vous savez le genre de politicien qui ne fait pas de coup bas donc qui n'est pas très respecté par ses compères. On sait bien comment ça fonctionne : plus tu fais peur, plus on te respecte. Et puis les personnes qui apportent les idées ne sont jamais celles qu'on récompense. Bref, c'était mon petit coup de gueule sur la politique d'Arcadia.
J'allais presque oublier : j'ai préféré ne pas dire à Ayleen le boulot de mon père. Déjà qu'elle n'aime pas trop les personnes de Borée, je n'imagine même pas ce qu'elle doit penser de leurs politiciens. En plus, elle donne déjà l'air de marcher sur des œufs quand elle parle de Borée avec moi, si je lui disais le boulot de mon père j'ai un peu peur qu'elle n'oserait plus rien dire... et soyons honnêtes j'ai pas trop envie de repartir dans un long monologue.
Après m'avoir dit qu'elle ne s'imaginait pas travailler enfermée, elle m'a ensuite dit qu'elle réfléchissait à adopter un chien. Dans ma tête, je me suis déjà vu la prendre par le main et l'obliger à en acheter un, mais j'ai préféré que cette pensée reste dans ma tête. Du coup, avec un grand sourire j'ai essayé de lui faire comprendre que je pensais que c'était une bonne idée :
"Tu travailles dehors toute la journée comme tu viens si bien de me dire, ce qui signifie qu'avec toi le chien pourra gambader en pleine nature. De quoi de plus pourrait rêver un chien ? Ensuite, si tu es seule, un chien serait parfait pour te tenir compagnie...en plus ça pourrait t'aider à rencontrer et devenir avec de nouvelles personnes. Les chiens ont ce truc pour faire craquer les personnes et faire que les gens entament la conversation avec toi. Et en plus, tout dépend la race que tu prends, un chien permet aussi d'intimider les personnes et peut-être t'aider à ne pas de faire agresser quand tu vas sur Borée. Franchement, je ne vois que du bonus pour toi ! N'hésite même plus, prends-en un. Aller viens, passons par une animalerie !"
Vous avez l'impression que je la pousse un peu ? Je ne vois vraiment pas pourquoi vous dites cela, je ne fais que lui donner mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Date d'inscription : 07/02/2015
Messages : 69
Ft : Ellen Page ♥
Disponibilité : Disponible !
Fiche : I'm Poppy.
Liens : I like you.
Couleur : #E08F8F

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Jeu 26 Fév - 11:49




« Oh, Pitié... »
Zoey & Ayleen

Vous imaginez, vous, un petit animal toujours dans mes pattes, qui réclame des câlins et qui vient sans cesse réclamer mon attention pour que je le promène ? Mais j'habite dans un arbre, il faudra que je mette en place un moyen pour lui de monter ? Oh mon dieu mais dans quoi je viens de me lancer là...

Ayleen observait Zoey avec un léger sourire en l'entendant parler, en plus, l'idée du chien avait l'air de la motiver aussi. Elle faisait pas confiance aux gens mais bizarrement cette fille avait sans doute dû la toucher en plein cœur parce qu'elle l'aurait suivit jusqu'au bout du monde. Elle devait sans doute avoir cet espèce de charisme bizarre qui faisait qu'elle lui faisait aveuglément confiance. Et, d'une certaine façon, Zoey avait cet air qui lui faisait atrocement penser à sa mère. Joyeuse, aventureuse, déterminée, un tout petit peu manipulatrice... Et ça ne la rendait pas malheureuse de voir ce parallèle, non, elle se rendait sans doute seulement compte du fait qu'il y avait des gens biens partout. Même nés à Borée. Et il faut avouer que ça lui trouait le cul, si vous me pardonnez l'expression. Ahem.

Elle soupira faiblement avant de l'entendre dire qu'elles pouvaient directement passer par l'animalerie, non mais c'était une blague ? Elle haussa un sourcil avant de rire doucement. « Zoey, Euros est à l'autre bout de la ville par rapport à chez toi, ça te dérange pas de faire tout ce chemin ? » Okay, Ayleen avait pas dit non, mais elle s'inquiétait juste pour elle. Après, il fallait avouer qu'elle lui aurait demandé de l'accompagner là bas, elle aurait sans doute dit oui, par contre, s'il avait fallu repasser par Borée ou par Sciron, elle aurait sans doute pris ses jambes à son cou. « Ça m'embête de te faire marcher et te retarder quand même... » Bon, okay, elle s'était déjà remis à marcher en direction d'Euros, mais c'était inconscient. Et elle réfléchissait déjà à quel chien elle pourrait prendre même si, avouons le, le premier qui viendrait lui faire les yeux doux serait sans doute emballé dans un papier cadeau.

Ayleen n'allait pas quotidiennement à Zéphyr, en général, un jour sur deux, elle récupérait de quoi manger pour le lendemain dans un petit restaurant ou une boulangerie pour ne pas avoir à faire le déplacement tous les jours parce que, mine de rien, ça lui prenait du temps sur son travail. Elle mangeait très rarement à la Cafétéria, ça brassait trop de monde et la plupart du temps tout ces gens lui fichaient la nausée, mais faut éviter de le dire, il paraît que c'est pas super poli. Ah bon ? Mais du coup, ça l'amenait à se poser une petite question... « D'ailleurs, je viens de penser, je ne t'ai jamais vu dans un restaurant à Zéphyr, pourtant j'essaye de changer d'air souvent... Est-ce qu'il est réservé aux habitants de Zéphyr ou un truc dans ce genre ? » Oui, ça arrivait, sans doute parce que comme ça, les habitants pouvaient se donner des conseils de cuisine sans que personne ne les juge ou ne les comprenne pas ? Bon, d'accord, Ayleen connaissait pas grande chose de Zéphyr, mais elle adorait manger, alors si elle était née là-bas, elle se serait régalée. En plus de ça, il paraissait que c'était globalement des travailleurs acharnés, passionnés par leur travail et très motivés. Finalement, elle était un peu comme ça, non ? Et puis, quand on voyait Zoey, ça crevait les yeux qu'elle était comme ça aussi ! Après, tout le monde ne devait pas apporter la même motivation, mais bon. Elle n'avait quasiment jamais été déçue d'un repas à Zéphyr, ce qui relevait du miracle, vu qu'elle était souvent déçue par des événements ou par des gens.
© astrae

.........................................................................................................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battlecry.forumactif.com/
avatar
Date d'inscription : 18/02/2015
Messages : 19
Ft : Anna Kendrick
Fiche : Fiche
Liens : Lien
Couleur : #b32e2e

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    Lun 2 Mar - 21:15

Alors les animaleries sont à Euros, et cette zone est à l'opposée de Zéphir donc est-ce que ça peut me déranger de faire un détour ? Il ne m'a pas fallu très longtemps pour avoir ma réponse à cette question... enfin juste assez de temps pour qu'Ayleen me dise qu'elle ne voulait pas que ça m'embête. La réponse que j'ai donnée ? Commençons d'abord par ce qui m'a poussée à répondre "Allons-y"... euh je viens de me griller là. Merde. Bon alors ce qui m'a poussée vers ma réponse (je ne me ferai pas avoir deux fois), c'est d'imaginer les animaux tout bébé et tout mignon. Dans une animalerie, on peut trouver des chatons de toutes les couleurs, des chiots tout fou et tout doux, des lapins avec de grandes oreilles (oui j'avoue en général tous les lapins ont de grandes oreilles), des furets tout moche et pas gentil (on reconnait mes favoris), des poissons, ... bref la liste peut être vraiment longue. Finalement, à mes yeux, les animaleries sont des cavernes d'Ali Baba pleines d'animaux qu'on a tous envie d'acheter, et en ressortir peut parfois se montrer être un réel supplice. Niveau ne pas vouloir en sortir, je vous assure je connais. Quand je n'étais qu'une petite fille, ma mère m'avait emmenée dans une animalerie. Evidemment, comme n'importe quel enfant, j'ai vite remarqué un animal qui semblait vouloir rentrer à la maison avec moi (bon d'accord, il ne semblait pas réellement vouloir rentrer avec moi mais il me regardait moi, et non pas la petite blonde conne qui s'était mise juste à côté de moi). Comme tous les enfants, j'ai demandé à ma mère si je pouvais le ramener avec moi, ce à quoi elle a répondu : "Non, aller viens on rentre j'ai d'autre chose à faire que perdre du temps avec toi." C'est le genre de phrase qui vous emplie d'amour pour le truc vous servant de mère bien sûr. Enfin bref, juste imaginer les petits animaux m'a donné envie d'aller dans une animalerie même si cela me faisait faire un détour.
"Allons-y ! Je ne te l'aurais pas proposé si j'en avais pas envie ! De toute façon je n'ai rien de prévu aujourd'hui et personne ne m'attend donc je ne crains pas un petit détour. Allons voir les petits animaux ! Youpi !"
Je crois que je suis en train de retomber en enfance... il faut juste que je me rappelle de ne pas craquer car moi je ne dois pas ramener d'animal chez moi, ça ne serait pas raisonnable.

Alors que nous étions parties en direction d'une animalerie, Ayleen m'a demandée où je travaillais.
"Je travaille "Chez Debra", c'est un tout petit restaurant au fin fond d'une ruelle. Peu de personnes savent où il se trouve. Il n'est pas sur une rue principale ce qui le rend peu visible, mais ce qui permet à notre clientèle de rester au calme, et à nous d'avoir nos habitués. Par contre, on ne jette personne, si la personne nous a trouvée c'est qu'elle mérite bien de manger comme une reine. Donc non, ce n'est pas réservé qu'aux habitants de Zéphir. Fais moi penser qu'avant qu'on se quitte, je te fasse un petit plan pour que tu sois capable de le trouver. Si tu viens, je te servirais comme une vraie petite reine. Préviens moi à l'avance et j'achèterai une clochette pour que tu puisses me sonner quand tu finis un plat!"
Je n'ai pas réussi à me retenir de rire. Imaginer Ayleen avec une petite clochette, et moi à son service comme une esclave, c'était assez marrant. Je tiens à préciser que je ne suis pas "esclave" de la clientèle, bien au contraire. Debra m'a toujours dit que ce n'était pas parce que j'étais serveuse qu'une personne pouvait mal me parler et que si un jour j'avais un client pas très gentil, elle irait pas très gentillement lui dire de ne plus mettre les pieds dans son restaurant. Elle est comme ça ma patronne.
"Bon tu n'auras pas de clochette, mais en tout cas tu es la bienvenue Chez Debra, Ayleen !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey    

Revenir en haut Aller en bas
 

« Oh, pitié... » ✿ Ayleen & Zoey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pitié ne me mangez pas ! [PV Nuage du Murmure]
» Présentation de Zoey Hanson
» Cameron, le tueur sans pitié
» Fiche personelle de Zoey Hanson [élève de seconde A]
» (F) ZOEY DEUTCH - Toi et moi c'est pas qu'une question de cul !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tout ce qu'on a Découvert :: Borée ; zone nord-